Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 20:08


Dans le gris de nos villes tragiques

Où la morosité est endémique

Nous marchons, sombres troufions

Comme des ombres de nous

Des décalcomanies de l’idée d’homme

Pour certains, l’amour s’en est allé

Pour d’autres il n’est jamais venu

Pour moi c’est une maison hantée

Où traînent quelques hommes nus

Nous léchons nos ecchymoses

Et mon amie la rose

A perdu ses pétales

A perdu les pédales

Ivre folle et malade

L’enfance s’en est allée

Comme une voleuse, par la fenêtre

Nous laissant exsangues et bêtes

Flasques avec des arêtes

Nos jeunesses universelles

Se délitent à l’unisson

Et rond et rond

Pauvre petit con

Il y a de ces nostalgies insomniaques

Et comme une odeur de toi dans mon lit

Un goût d’avant dans ma vie

Il y a, dans ma chambre d’ado

La clef du champ des possibles

- Raccrochée au mur -

Quelques posters horribles

Et des déconfitures

Des fonds d’eau écarlate

Miroir halluciné,

Où je mirais naguère

En Narcisse exaltée

Ma jeunesse à l’envers

Jusqu’à y perdre pied

Il flotte comme un parfum d’ailleurs

De poussière et de bière

Et des fleurs de douleur

Ont tissé des névroses

Qui, à peine écloses explosent

Rien n’a changé de place

C’est ici le bureau

Où je passais mon bac

Et le portrait du Che

La table où je coupais

Mon shit en brûlant la moquette

Quelques livres annotés

Et des vieilles canettes

Voilà le mausolée

de mes vertes années

Et mon fleuve d’Héraclite

Ma fontaine de jouvence inversée

Mes lendemains de cuite

Mes mots mes fleurs fanées

Et ma ligne de fuite…

 

Mais… prudence

Car j’écris au volant

Sur la route, non pas des vacances

Mais le sentier buissonnier de l’enfance

Tenant le stylo et le volant,

Dans un même mouvement

Et ces pauvres mots tremblants

Pourraient bien m’être un testament.

Partager cet article

Repost 0
Published by la belette
commenter cet article

commentaires

Quoi ?

  • : Les chroniques acides de la belette
  • : Les coups de gueule d'une demi-beurette au pays du beurre salé. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant réellement existé serait purement fortuite.
  • Contact

Qui ?

  • la belette
  • 32 et toutes ses dents. Scribouillarde tombée dans la marmite philosophique, cherche l'Humanité la lanterne à la main. Chiante, impatiente, exigeante, avec quelques qualités paraît-il.
  • 32 et toutes ses dents. Scribouillarde tombée dans la marmite philosophique, cherche l'Humanité la lanterne à la main. Chiante, impatiente, exigeante, avec quelques qualités paraît-il.